Se démarquer ou se faire remarquer sont les deux arguments d’un cruel dilemne qui se pose aux candidats affectés par le tout premier barrage à l’entretien d’embauche. La question de la rédaction d’un CV ne se pose même plus lorsqu’on est persuadé de le voir enfoui sous une pile de tant d’autres candidatures plus méritantes les unes que les autres. Sur quelles bases se fier pour attirer l’attention des responsables de recrutement ?

Le CV anonyme est longtemps apparu comme la panacée aux risques de discrimination, mais une récente étude, réalisée sur une période d’un an, de novembre 2009 à novembre 2010, montre que cette solution se révèle plus pénalisante que bénéfique, « l’écart de taux d’entretien devient encore plus défavorable à ces candidats potentiellement discriminés lorsque leur CV est anonymisé », conclut cette recherche réalisée en collaboration avec Pôle emploi.

Des candidats issus de l’immigration, ou résidant dans une zone urbaine sensible ont 1 chance sur 22 d’obtenir un rendez-vous ainsi, contre 1 sur 6 avec un CV nominatif. Est-ce une raison pour se résigner, faire appel à la bonne vieille feuille de papier, en désespoir de cause ? Pas forcément, car la correspondance professionnelle est passée à l’ère électronique, nos sollicitations prenant du même coup le même chemin… Mais le manque de solution imparable consacre également le grand retour du CV vidéo.

C’est le pari que lancent un certain nombre d’acteurs sur Internet, avec le secret espoir de transformer le grand réseau mondial en vraie plate-forme d’échanges plus ou moins conviviaux. S’il ne fait pas de doute qu’un frais minois, expressif et volubile, passe mieux la rampe qu’un Photomaton en noir et blanc, le CV vidéo a déjà eu son heure de gloire juste avant que ne se déclenche la crise financière, avec ses heurs et surtout, ses malheurs. Il n’est pas si simple à réaliser, car ne s’improvise pas réalisateur qui veut !

La blogosphère ne se souvient plus du four enregistré par Isabelle Moreau qui vendait ses compétences en communication sur l’air de : « Dominique, nique, nique » ! Dans la pratique, la plupart des recruteurs ne prennent pas le temps d’ouvrir une vidéo, qui dure une à trois minutes, quand la lecture d’un CV rédigé de façon classique ne leur prend que 30 à 45 secondes.

Des sites Internet de CV vidéo : CarrièreOnline, VideoPourCV, Mozaïk RH.

Réagissez à cet article ! Notez que les commentaires sont en dofollow sur Vite CV, pour vous aider dans le référencement de votre site Web en postant plus de commentaires sur les blogs.

  • 234