reputation-internet

Dans leur livre, « Bien gérer sa réputation sur Internet », Anthony Babkine, Mounira Hamdi et Nabila Moumen dressent un catalogue des pratiques à mettre en œuvre pour soigner sa réputation sur Internet, éviter des pièges liés à la confidentialité des données privées sur les réseaux sociaux, pour que tout candidat à la recherche d’un emploi ou d’une meilleure situation professionnelle puisse agir en toute conscience et avec efficacité.

Quand Georges Brassens chantait « La mauvaise réputation » en 1952, il ne se doutait pas que les enfants et plus encore, les petits-enfants de ceux qui furent dans son public allaient devoir se préoccuper de la leur quelquefois évaluée par d’autres sur le grand réseau mondial, à des fins plus ou moins obscures. Et depuis que chaque internaute possède également une identité numérique en plus de son identité civile ou sociale, la question se pose de la même façon pour chacun de nous, que pour une personnalité du monde politique ou du spectacle. Avec un peu d’adresse et de persévérance, il est désormais facile de se faire une opinion circonstanciée d’une personne, et ce avant même de la connaître. Pour les recruteurs notamment, dégager la personnalité d’un candidat grâce à des outils de recherche disponibles sur le Web devient une pratique plus courante, et un gain de temps.

L’objectif du livre « Bien gérer sa réputation sur Internet » est donc pour le jeune diplômé, comme pour le senior à la recherche d’autres opportunités d’embauche, de mieux cerner un concept nouveau de « e-reputation », dont la presse nous narre de temps à autre les déboires d’une nouvelle victime. En 2011, la deuxième utilisation d’Internet est la prise de contact avec ses anciennes connaissances (75%), puis vient la réponse aux offres d’emploi (33%). Ces pourcentages reflètent ainsi le réel intérêt que manifestent des professionnels du recrutement pour l’outil, face à des candidats nettement moins informés de son usage, comme du potentiel qu’il présente aux gens ordinaires pour se faire connaître, valoriser leur profil et communiquer de manière opportune à l’attention d’un public ciblé.

Les auteurs Anthony Babkine, Mounira Hamdi et Nabila Moumen voient que « Le candidat a donc tout intérêt à se googliser lui-même pour prendre conscience de l’image qu’il véhicule quelquefois malgré lui ». Chacun, sur les blogs, les forums ou les réseaux sociaux laisse une trace numérique, et un jour ou l’autre, celle-ci lui être préjudiciable, ou au contraire offrir aux autres l’image de la personne adéquate pour réaliser certaine tâche. Ainsi, dans l’exercice de professions définies, en rapport avec le média Internet, ils recommandent même de ne pas faire l’impasse d’une présence plus ou moins active. Or, « S’il est impossible de contrôler son e-réputation, il est stratégique de construire son identité numérique pour mieux maîtriser son marketing personnel (personal branding) ». Les grands stratèges le disent : occuper le terrain permet d’éviter de se faire déborder.

Dans ce guide très complet sur la gestion de son identité numérique, écrit par trois spécialistes de la communication numérique et du marketing on-line, les nouveaux concepts liés à l’utilisation du Web 2.0 sont décryptés, de manière à proposer à chacun des solutions susceptibles d’améliorer ses interventions sur les forums, les blogs et les réseaux sociaux, et surtout de soigner l’image qu’il aimerait bien renvoyer aux autres internautes. « Bien gérer sa réputation sur Internet » détaille par le menu toutes les stratégies à adopter dans le cadre d’une utilisation professionnelle. Par exemple, faire usage dans ce cas de son patronyme véritable et avoir recours à un pseudo pour tout ce qui concerne le divertissement ou les activités politiques… Il apparaît que le Web n’est pas seulement le lieu où se tiennent quelquefois des propos manifestement répréhensibles et outranciers, mais que ceux-ci peuvent être conservés longtemps sur les serveurs !

Anthony Babkine, Mounira Hamdi et Nabila Moumen expliquent aussi le fonctionnement des principales techniques SEO qui définissent en anglais « Search Engine Optimization », la façon d’optimiser ses contenus pour les moteurs de recherche. Des techniques constamment développées et mises à jour sur ce site justement pour vous permettre un meilleur rendement de votre présence sur le Web… L’internaute lambda, grâce à ce livre, pourra enfin avoir l’occasion de découvrir d’une manière agréable comment sont définis les titres, les mots-clés, mais aussi les textes, par les robots de tous les moteurs de recherche. Quelle importance revêt l’image soigneusement référencée ? Comment sont générés les « snippets », courtes descriptions de ce lien sur lequel vous avez cliqué ? Selon les auteurs, « Il semblerait que plus de 10% des requêtes concernent la recherche de personnes » ! À vous maintenant de prendre le taureau par les cornes pour vous y voir en haut.

Ce guide pratique « Bien gérer sa réputation sur Internet » fait également le tour d’horizon des différents sites et réseaux sociaux professionnels, avec pour chacun une analyse détaillée du mode de fonctionnement, de façon à ce que chacun puisse à la fin de la lecture de ce livre une carte de tous les endroits où il lui faudra être vu. Il n’est en effet pas utile de s’inscrire sur tous les réseaux sociaux, d’autant plus qu’il y conviendra de participer de manière active pour que le temps investi soit effectivement rentable. Quel que soit l’envie et le choix de chacun ensuite, l’ouvrage offre au lecteur le moyen d’agir sur Internet avec une meilleure efficacité, et surtout d’agir à bon escient en toute circonstance. Avec son format très actuel, inspiré par les magazines d’information que par les ressources Web, le livre présente une mine de renseignements avec un agrément de lecture qui sied au goût du jour.

Nul doute que même avant la fin de l’ouvrage, vous serez familier avec le vocabulaire du marketing digital, mais vous aurez aussi pris connaissance des principales techniques à mettre en route pour propulser votre profil et votre candidature en tête des requêtes sur tous ces moteurs de recherche. Mieux encore, vous pourrez agir sans craindre de vous faire piéger, et ces mots barbares comme « snippet », « e-reputation »,  »sourcing », « benchmarking », « personal branding » n’auront plus de secret pour vous !

Bien gérer sa réputation sur Internet – E-réputation personnelle : mode d’emploi, par Anthony Babkine, Mounira Hamdi et Nabila Moumen, dans la collection : Efficacité professionnelle aux éditions Dunod, 192 pages Prix public 16,90 €.

Réagissez à cet article ! Notez que les commentaires sont en dofollow sur Vite CV, pour vous aider dans le référencement de votre site Web en postant plus de commentaires sur les blogs.

  • 657